Traumatismes de la rétine et du segment postérieur de l’oeil

Traumatismes de la rétine et du segment postérieur de l’oeil 150 150 romain.b@quinze.agency

Traumatismes de la rétine et du segment postérieur de l’oeil 

Les traumatismes de l’oeil peuvent avoir plusieurs types de répercussion sur la rétine et le fond de l’oeil.

Parmi celles-ci, on trouve :

  • La rétinopathie traumatique qui se caractérise par un blanchiment localisé de la rétine et spontanément régressif. Après une baisse de vision initiale, la récupération est fréquente, bien qu’aléatoire.
  • Les ruptures de la membrane de Bruch. La membrane de Bruch est une membrane se situant sous la rétine et en avant de la choroïde. Elle peut se fracturer sous l’effet de la déformation de l’oeil lors d’un traumatisme contusif. Le diagnostic est établi lors de l’examen du fond d’oeil. Initialement, elle peut s’accompagner d’hémorragies de la rétine.
    Selon la localisation de la fracture, la baisse de vision sera plus ou moins importante.
  • Les trous maculaires qui peuvent parfois se refermer spontanément. Dans le cas contraire, une intervention chirurgicale sera nécessaire.
  • Les déchirures de la rétine et les décollements de la rétine qui nécessitent un traitement précoce par du laser ou une intervention chirurgicale.
  • Les hémorragies dans le vitré. Selon l’importance de l’hémorragie, on surveillera l’éclaircissement spontané ou on proposera une vitrectomie chirurgicale pour améliorer la vision. Dans tous les cas, on cherchera une possible déchirure de la rétine responsable de l’hémorragie.
  • Une luxation du cristallin ou d’un implant dans le vitré. Une intervention sera alors proposée afin d’extraire le cristallin (ou l’implant) et remettre en place un implant adéquat.
  •  Une rupture de la paroi sclérale. Une intervention en urgence est nécessaire pour suturer la plaie de la sclère
Aller au contenu principal